Samedis moules-frites à volonté!

T

ous les samedis, le Quai No. 4 fait honneur à la Belgique en vous proposant les moules-frites à volonté! Venez savourer de délicieuses moules accompagnées de frites fraîches dans notre ambiance accueillante. Arrosez votre repas avec un vin blanc sec bio-dynamique ou un pichet de bière de microbrasserie locale.


Un plat typiquement belge

Les moules-frites font leur apparition pour la première fois sur les tables lors de la foire de Liège en 1875. Depuis, c’est devenu un plat emblématique de la Belgique bien qu’il soit aussi très populaire dans le Nord-Pas-de-Calais en France. Chaque année en septembre, lors de la braderie de Lille, les fanatiques de moules-frites s’en donnent à coeur joie. En 2009, c’est 500 tonnes de moules et 30 tonnes de frites qui auront été englouties en quelques jours seulement.


Plusieurs recettes de moules-frites existent. Les plus fréquemment cuisinées sont les moules nature (cuites à la vapeur), les moules à l’ail, les moules à la bière, les moules à la crème, les moules parquées (servies avec moutarde citronnée) et la plus populaire, les moules marinières (cuites dans du vin avec de fines herbes).

Délicieux depuis longtemps

Des traces archéologiques démontrent que la moule (aussi appelée Mytilida) est mangée par les humains depuis la préhistoire. On pense même que les coquillages de moules auraient pu servir comme cuillères rudimentaires pour ces peuples primitifs, mais très habiles avec les outils. Des fouilles sur des strates sédimentaires plus récentes ont démontré que les peuples de l’Amérique du Sud les consommaient déjà il y a plusieurs siècles, laissant à certains endroits des amoncellements de coquillages vides.

De pêche et d’élevage

De nos jours, les moules sont pêchées ou élevées en aquaculture. La pêche à la moule dans l’hémisphère nord se fait de juin à septembre. Elles sont prélevées à la drague, car les bancs se trouvent en eau peu profonde. Bien que le marché demeure dominé par les moules de pêche, les moules d’élevage en aquaculture sont quand même nombreuses. Plus d’un million de tonnes de moules sont élevées chaque année dans le monde, toutes espèces confondues.